Bienvenue

[ Tom Thomson at Lake Scugog ]

Tom Thomson au lac Scugog , T. H. Marten, Tom Thomson Art Gallery Permanent Collection, Photographie. Don de Margaret Murch.

Tom Thomson, l’un des peintres canadiens les plus influents du 20e siècle, a été vu vivant pour la dernière fois vers midi, le 8 juillet 1917, alors qu’il partait seul pour une excursion de pêche sur le lac Canoe. Il connaissait bien la région, puisqu’il y avait séjourné à plusieurs reprises – alors qu’il travaillait dans le parc comme garde-feu, comme guide pour des parties de pêche et, bien entendu, pour y exécuter ses toiles. Quelques heures après son départ, son canot vide a été repéré, flottant non loin du quai d’où il était parti et, plus d’une semaine plus tard, son corps refaisait surface sur le lac. Sa mort inattendue a contribué à transformer cet artiste inspirant en une icône culturelle. Ses toiles sont à présent admirées dans les galeries d’art à travers le Canada et des expositions présentant ses œuvres attirent toujours une foule de visiteurs. Au cours des dernières années, certaines toiles de Thomson se sont vendues à plus d’un million de dollars aux enchères.

Le mystère plane toujours sur la façon dont Thomson est mort, sur l’identité de la personne qui a découvert son corps, sur l’état dans lequel il se trouvait et même sur son lieu d’inhumation. Certains suggèrent que la cause de la mort de Thomson était un accident, une simple malchance; d’autres soutiennent qu’il s’agit d’un suicide; d’autres encore tendent vers un acte criminel résultant d’un conflit au sujet d’une dette, d’une histoire d’amour ou d’opinions sur l’effort de guerre. Pour ajouter encore au mystère de l’affaire, de sérieuses questions se posent à savoir si le corps de Thomson est toujours inhumé à son premier lieu de repos ou s’il en a été déplacé.

Se peut-il que le parc Algonquin et le lac Canoe aient été plus dangereux que ce dont ils avaient l’air dans les toiles de Thomson? Au moment où l’on s’est mis à se pencher sur la mort mystérieuse de l’artiste, l’idée répandue d’un espace vert paisible, harmonieux et naturel a commencé à se dissiper. La région portait les marques d’une exploitation massive des forêts – de traîtres bouts de bois et des billots se dissimulaient sous la surface de l’eau. L’un d’eux aurait-il pu faire chavirer le canot de Thomson, ce qui aurait causé sa noyade? Sa mort pourrait-elle avoir été entraînée par quelque chose de plus terrible encore? La faune abondante que le parc visait à protéger représentait une cible tentante pour les braconniers, qui étaient peut-être prêts à poser des gestes extrêmes pour couvrir leurs activités illégales. Est-ce que les trains qui traversaient le parc, transportant les troupes et les provisions nécessaires à l’effort de guerre, auraient attiré des espions et des saboteurs désespérés de dissimuler leurs subversions? L’emplacement isolé du parc pourrait aussi avoir attiré des Canadiens et des Américains tentant d’échapper à l’enrôlement. Jusqu’où ces hommes étaient-ils prêts à aller pour préserver leur anonymat?

Alors que vous examinerez les preuves rassemblées ici, vous apprendrez des détails sur la vie de Tom Thomson, sur ses amis artistes et sur ses connaissances qui vivaient dans le parc, ainsi que sur le parc en soi. La mort de Thomson a soulevé certaines questions non résolues qui ont embêté les chercheurs depuis des décennies. Pendant que vous mènerez votre propre enquête et lirez les théories proposées par d’autres personnes, vous pourriez même découvrir que vous avez en main assez de preuves pour soutenir votre propre hypothèse quant à la personne ou à l’événement responsable de la mort de Tom Thomson.