Email not displaying correctly? View it in your browser.
Contact Us: admin@canadianmysteries.ca

GUMICH Gazette

Great Unsolved Mysteries in Canadian History: News for Educators
May 2016

Version française

Skookum Jim with wife and daughter Daisy (Yukon Archives). From Who Discovered Klondike Gold?

Welcome to the spring edition of the GUMICH Gazette, a thrice-yearly newsletter to help keep educators up to date on news and tips for teaching with historical mysteries. We now offer thirteen mystery websites, along with many learning materials for teaching Canadian history!

Be sure to check out the Great Unsolved Mysteries in Canadian History (GUMICH) project, based at the University of Victoria, and follow us on social media.

New Tom Thomson Book

Historian Gregory Klages was the research director for our popular history mystery Death on a Painted Lake: The Tom Thomson Tragedy. We’re excited to tell you his new book, The Many Deaths of Tom Thomson, was published by Dundurn in May 2016. This new publication is a wonderful resource for teachers and students interested in the mysterious death of the now-famous artist, and experienced outdoorsman, who paddled away on a fishing trip in 1917 and never returned. What happened to Tom Thomson? The new book is a great read, and a useful companion for the mystery website created by Klages and the Mystery Team.

Klages obtained a Ph.D. from York University, and currently teaches in the History Department at the University of Guelph (Guelph-Humber campus). He is a nationally-recognized expert on the Tom Thomson mystery.

Get the Tom Thomson Mystery Poster!

Be sure to download free copies of the Tom Thomson Mystery poster. It’s just one of a set of unique classroom posters that illustrate each of the mysteries featured on the GUMICH website. See them all here, where you can print the Tom Thomson Mystery poster for your classroom!

New Franklin Mystery Website

Members of the Parks Canada team with Professor John Lutz at launch event (Jake Wright photo). Parks Canada is a proud partner of the Franklin Mystery.

Have you investigated the latest addition to the Great Unsolved Mysteries in Canadian History? We launched The Franklin Mystery: Life and Death in the Arctic at an event in Ottawa in 2015, and invite you to explore our 13th mystery!

The new bilingual website is a comprehensive resource about the Franklin Expedition. It includes 130,000 words of text in English; slightly more in French, the equivalent of a school manual. You will find historical images, photos of the modern-day search for the Franklin ships, twenty-five interviews or partial interviews with Inuit from 1869-2002, five second-hand accounts of interviews with Inuit from the 1850s, interactive maps, videos and more!

On our MysteryQuests website, there are five new quests related to the Franklin Expedition. And don’t miss Finding Franklin: New Approaches to Teaching Canadian History, a series of twelve videos.

Teaching Tool – Tom Thomson MysteryQuest

Spring Lake by Tom Thomson. (Tom Thomson Art Gallery Permanent Collection).

Is Tom Thomson popular because he died mysteriously? Your students can investigate this topic using information on the mystery website Death on a Painted Lake: The Tom Thomson Tragedy.

MysteryQuest34, a critical thinking challenge designed for students ages 14-16, invites users to decide to what extent Thomson's popularity as an artist has been influenced by his mysterious death. To accomplish this task, students will learn about Tom Thomson's death and the intrigue surrounding it, as well as his art and popularity. They will use information about Michael Jackson's death to practice identifying the kind of information that suggests an artist's death has influenced his reputation. Then, they will read and analyse primary documents written by people who knew Thomson and his art. Finally, students will offer and explain their overall assessment of the extent to which Thomson's death influenced his popularity as an artist.

Teaching Tool – Interviews with Franklin Expedition Experts

Louie Kamookak (Jake Wright photo).

What really happened to the Franklin Expedition that disappeared in the Arctic? We asked some of the specialists and you can listen to their interviews on our new Franklin Mystery website. Our guests included Dorothy Eber, Ryan Harris and Jonathan Moore, Louie Kamookak, Andrew Lambert, David Woodman, and Tom Zagon.

Featured Source from Death on Painted Lake: The Tom Thomson Tragedy

After the body of Tom Thomson was found in Canoe Lake in 1917, he was buried nearby. There are still questions regarding whether Thomson’s body was moved from its first resting place. Some evidence indicates his remains were exhumed and reburied in Leith, Ontario. This article by Kelso Roberts appeared in the Toronto Daily Star after the skeleton of an Aboriginal man was dug up in a grave in Algonquin Park that many believed to be the final resting place of artist Tom Thomson.

Newspaper clipping: Algonquin Park Bones Not Those of Thomson, Toronto Daily Star, Oct. 19, 1956

A Mysterious skeleton dug from an unmarked grave on a lonely hill in Algonquin Park three weeks ago is not that of Canadian painter Tom Thomson, Attorney-General Kelso Roberts said yesterday.

Mr. Roberts said it has been determined the bones are those of a male Indian or half-breed of about 20 years of age. He said officials are continuing their investigation of a hole in the skull.

Thomson, one of Canada’s greatest painters, died 39 years ago under unusual circumstances and was buried near the spot where the skeleton was found on the shores of Canoe lake. He was 39 when he died.

Official records state, however, that the body was moved from its unmarked grave at the park to Leith, near Owen Sound.

The skeleton was found Oct. 1 in a wilderness grave by four men investigating a local legend that Thomson’s body had never been moved.

You can read the rest of the article online, and check out many other documents pertaining to the mysterious death of Tom Thomson

Featured Image from Death on a Painted Lake: The Tom Thomson Tragedy

LAC PA-193567

This photograph depicts Winnifred Trainor (1884-1962), the woman who was apparently in a romantic relationship with artist Tom Thomson at the time of his death in July 1917. Winnie Trainor, eldest daughter of Hugh Trainor, a foreman with the Huntsville Lumber Company, summered at Canoe Lake with her family during the years that Thomson worked and painted in Ontario’s Algonquin Park. It was there she met Tom Thomson, probably in 1913. Some researchers have drawn attention to the rings on Trainor's 'wedding finger', arguing that their presence lends support to the idea Thomson and Trainor were engaged. She never married.

You can learn more about the history mystery Death on a Painted Lake: The Tom Thomson Tragedy and find many historical photographs on the GUMICH site.

Partner News – Concordia University
by Jason Butters, MA student

The Law and Society minor program, developed by history professor Eric Reiter, has enjoyed significant growth and interest here at Concordia since its inauguration in 2010. An interdisciplinary program benefitting from the diverse methods and literatures of Anthropology, Political Science, Sociology and History, the minor program now has over 400 registered students – a sizable contingent of those being history majors. Now one of Concordia's most popular minors, students and faculty are excited to see the continued success and growth of the Law and Society program. Eric is also nearing the completion of his term as President of the Canadian Law and Society Association, a position that has facilitated continued interdisciplinary exchange and cooperation between institutions and individuals across Canada.

Late-nineteenth century Writ of Habeas Corpus from Montreal, collected as part of the SSHRC-funded project Familles, droit et justice au Québec, 1840-1920, conducted by Concordia's Eric Reiter and Peter Gossage, in collaboration with Donald Fyson of Laval and Thierry Nootens of UQTR.

For the past year, Concordia Department of History faculty and students can claim a number of impressive accomplishments. New books include Ronald Rudin's Kouchibouguac: Removal, Resistance, and Remembrance at a Canadian National Park (University of Toronto Press), Gavin Foster's (cross appointed member of the School of Canadian Irish Studies) The Irish Civil War and Society: Politics, Class, and Conflict (Palgrave Macmillan), and Peter Gossage's Une Histoire du Québec: entre tradition et modernité (co-authored with J.I. Little and translated by Hélène Paré - Éditions Hurtubise). All were released to warm reception – so too was PhD student Julie Guyot's Les Insoumis de l'Empire: le refus de la domination coloniale au Bas-Canada et en Irlande (Septentrion).

Residents at Kouchibouguac, photograph published to announce Ronald Rudin's latest book: Kouchibouguac: Removal, Resistance and Remembrance at a Canadian National Park. Source: Concordia Department of History News, "'The single largest case of forced removal,'" accessed May 9, 2016, http://tinyurl.com/zsrqlvc.

Meanwhile faculty members, post-doctoral fellows, and graduate students were responsible for at least seventeen peer-reviewed chapters, articles, or reviews. Additionally, the department's graduate students recently held the 21st annual History in the Making student conference. This year titled "Recording History: Memories, Monuments, and Manuscripts," it featured twelve presenters from a variety of academic and regional backgrounds. Angela Failler, professor of Women's and Gender Studies at the University of Winnipeg, delivered the keynote presentation, rounding out a very successful and intellectually stimulating weekend.

The department is also proud to announce that Professor Erica Lehrer's "Difficult Heritage in National Museums," a comparative project on Poland and Canada, has earned a four-year SSHRC Insight Grant. Additionally, Erica's various, funded projects within and without the Centre for Ethnographic Research and Exhibition in the Aftermath of Violence (CEREV) lab continue, while a number of her articles and chapters in the fields of commemoration, heritage, the museum space, and national and individual memory have been published.

Exhibition image of Erica Lehrer's past project, "Repopulating Jewish Poland – In Wood," in Polin: Studies in Polish Jewry 16 (2003): 334-355.

At the beginning of June, GUMICH co-director Peter Gossage will take over from Nora Jaffary as Department Chair, while Barbara Lorenzkowski succeeds Ted McCormick as the new Graduate Program Director. Thanks and congratulations are due to both Nora and Ted for their dedication, hard work, vision, and outstanding service to the department.

Jason Butters

BC native Jason Butters (buttersjasong@gmail.com) is currently completing an MA thesis on the early history of Canada’s legation to Japan. He was recently awarded a Monbukagakusho (MEXT) scholarship to pursue his studies in Japan, beginning in October 2016.

Cliquez pour afficher ce courriel dans votre navigateur.
Pour nous joindre : admin@mysterescanadiens.ca

GUMICH Gazette

Les Grands Mystères de l'histoire canadienne :
des nouvelles pour les enseignants
Mai 2016

English Version

Skookum Jim, sa femme et leur fille Daisy (Archives du Yukon). Du mystère Qui a découvert l’or du Klondike?

Voici l’édition printanière de La Gazette des Grands Mystères. Publié trois fois l’an, notre bulletin offre aux enseignants les nouvelles les plus récentes et des conseils pour enseigner nos mystères historiques. Notre site web vous donne accès à treize mystères historiques ainsi qu’à de nombreuses ressources pédagogiques pour l’enseignement de l’histoire du Canada. Nous vous invitons à explorer l’ensemble du site web des Grands Mystères de l’histoire canadienne (Grands Mystères), dont les bureaux sont situés à l’Université de Victoria, et à nous suivre sur les médias sociaux.

Nouveau : Un livre sur Tom Thomson

Nous avons le grand plaisir d’annoncer la parution du nouveau livre de l’historien Gregory Klages, directeur de la recherche du mystère Portrait d’une tragédie : la mort de Tom Thomson. Publié chez Dundurn en mai 2016, The Many Deaths of Tom Thomson constitue une magnifique ressource pour les enseignants et les élèves désireux d’approfondir leurs connaissances sur la mort mystérieuse de ce célèbre artiste et grand amateur de plein air qui, un jour d’été de 1917, est parti en excursion de pêche et qui n’a jamais été revu vivant. Qu’est-il arrivé à Tom Thomson? Le contenu de ce livre palpitant est un excellent complément au mystère qui a été rédigé par l’auteur en collaboration avec l’équipe des Grands Mystères.

Détenteur d’un doctorat de l’Université York, Gregory Klages enseigne au Département d’histoire de l’Université Guelph, au campus Guelph-Humber. Au Canada, il est reconnu comme l’expert en matière du mystère Tom Thomson.

Procurez-vous l’affiche du mystère Tom Thomson!

N’hésitez pas à télécharger gratuitement des copies de l’affiche du mystère Tom Thomson. Cette affiche fait partie d’une série illustrant chacun des treize mystères offerts sur le site web des Grands Mystères. Toutes les affiches, dont celle du mystère Tom Thomson, sont accessibles ici.

Nouveau : le site web du mystère Franklin

Des membres de l’équipe de Parcs Canada avec le professeur John Lutz au lancement (photo Jake Wright). Parcs Canada est un fier partenaire du mystère Franklin.

Avez-vous pris connaissance du dernier ajout aux Grands Mystères de l’histoire canadienne? Le lancement de ce 13e mystère, Le mystère Franklin : vivre et mourir en Arctique, a eu lieu à Ottawa en 2015.

Une ressource exhaustive sur l’expédition Franklin, les documents et les illustrations de ce site web bilingue fournissent l’équivalent d’au moins un manuel d’histoire. Vous y trouverez des illustrations d’époque, des photos récentes prises lors des recherches menées pour retrouver les navires de Franklin, vingt-cinq entrevues complètes ou partielles menées avec des Inuits entre 1869 et 2002, cinq récits de seconde main portant sur des entrevues avec des Inuits dans les années 1850, des cartes interactives, des vidéos et beaucoup d’autres renseignements fascinants.

Nous offrons également cinq nouveaux CyberMystères sur l’expédition Franklin. De plus, nous vous recommandons fortement une série de douze vidéos sur l’enseignement de l’histoire du Canada filmées lors du symposium Finding Franklin: New Approaches to Teaching Canadian History / Trouver Franklin : Nouvelles approches pour enseigner l’histoire du Canada. Veuillez noter que des sous-titres français seront bientôt disponibles.

Outil pédagogique : Un Cybermystère sur Tom Thomson

Spring Lake de Tom Thomson (collection permanente, Tom Thomson Art Gallery).

Tom Thomson est-il populaire à cause du mystère entourant sa mort? Vos élèves peuvent tenter de découvrir la réponse sur le site web Portrait d'une tragédie : la mort de Tom Thomson.

Le CyberMystère 34, un défi de pensée critique pour les élèves de 14 à 16 ans, les invite à décider jusqu’où la popularité de Tom Thomson comme artiste a été influencée par le mystère entourant sa mort. Pour accomplir cette tâche, les élèves devront prendre connaissance des détails de sa mort et du mystère qui l’entoure et découvrir l’œuvre de cet artiste et sa popularité. L’information sur la mort de Michael Jackson leur permettra d’apprendre à identifier le type d’information qui suggère que la mort d’un artiste a influencé sa réputation. Puis, ils liront des sources rédigées par des personnes qui connaissaient Tom Thomson et son œuvre. Enfin, les élèves évalueront jusqu’à quel point la mort de Tom Thomson a influencé sa popularité comme artiste et ils justifieront leur évaluation.

Outil pédagogique : Des entrevues avec des experts de l’expédition Franklin

Louie Kamookak (photo Jake Wright).

Qu’est-il réellement arrivé à l’expédition Franklin disparue en Arctique? Nous avons posé la question à des spécialistes et vous pouvez écouter ces entrevues sur le site web du mystère Franklin. Ces experts incluent Dorothy Eber, Ryan Harris et Jonathan Moore, Louie Kamookak, Andrew Lambert, David Woodman et Tom Zagon.

La source de La Gazette : Portrait d’une tragédie : la mort de Tom Thomson

Lorsque le corps de Tom Thomson a été retrouvé au lac Canoe en 1917, il a été enterré tout près. Pourtant, de sérieuses questions se posent à savoir si le corps de Thomson aurait été déplacé de son premier lieu de repos. Certaines preuves indiquent que ses restes auraient été exhumés et enterrés de nouveau à Leith, en Ontario. Cet article de Kelso Robert a été publié dans le Toronto Daily Star après que le squelette d’un Autochtone ait été retrouvé dans une tombe du parc Algonquin que plusieurs pensaient être la tombe de l’artiste Tom Thomson.

Une coupure de journal : Les ossements retrouvés au parc Algonquin ne sont pas ceux de Thomson,
Toronto Daily Star, 19 oct. 1956

Un mystérieux squelette, déterré il y a trois semaines d’une tombe sans inscription située sur une colline isolée du parc Algonquin, n’est pas celui du peintre canadien Tom Thomson, a déclaré hier le procureur général Kelso Roberts.

M. Roberts a précisé qu’on avait pu déterminer que les ossements appartenaient à un homme amérindien ou métis d’environ 20 ans. Il a aussi affirmé que les autorités poursuivaient leur enquête au sujet d’un trou dans le crâne.

Thomson, un des meilleurs peintres du Canada, est mort il y a 39 ans dans des circonstances nébuleuses et a été enterré près de l’endroit où le squelette a été retrouvé aux abords du lac Canoe. Il avait 39 ans lors de son décès.

Toutefois, selon les registres officiels, son corps aurait été retiré de sa tombe sans inscription située dans le parc et envoyé à Leith, près d’Owen Sound.

Le squelette a été retrouvé le 1er octobre dans une tombe en pleine nature par quatre hommes enquêtant sur la légende locale selon laquelle le corps de Thomson n’aurait jamais été déplacé.

Vous pouvez lire le reste de l’article sur le site où vous trouverez également plusieurs documents liés à la mort mystérieuse de Tom Thomson.

L’illustration de La Gazette : Portrait d’une tragédie : la mort de Tom Thomson

BAC/ PA-193567

Cette photographie montre Winnifred Trainor (1884-1962), la femme qui aurait eu une liaison amoureuse avec l’artiste Tom Thomson à l’époque de sa mort en juillet 1917. Fille aînée de Hugh Trainor, contremaître de la Huntsville Lumber Company, Winnie Trainor passait ses étés au lac Canoe avec sa famille. C’est là qu’elle a rencontré Tom Thomson, probablement en 1913, alors qu’il travaillait au parc Algonquin et qu’il y peignait. Certains chercheurs ont attiré l’attention sur les anneaux qu’elle porte à l’annulaire gauche. Selon eux, ces anneaux renforceraient la théorie selon laquelle Tom Thomson et Winnifred Trainor étaient fiancés. Elle ne s’est jamais mariée.

N’hésitez pas à consulter le site Portrait d’une tragédie : la mort de Tom Thomson pour en savoir plus sur ce mystère et pour y voir de nombreuses photographies et peintures.

Des nouvelles de nos partenaires – L’Université Concordia
par Jason Butters, étudiant à la maîtrise

La mineure Law and Society (Droit et société), mise sur pied par l’historien Eric Reiter, connaît une progression constante à Concordia depuis sa création en 2010. Programme interdisciplinaire exploitant les méthodes et les corpus liés à l’anthropologie, aux sciences politiques, à la sociologie et à l’histoire, cette mineure accueille aujourd’hui plus de 400 étudiants dont une majorité est inscrite en histoire. Cela en fait une des mineures les plus populaires de l’université. Tant les étudiants que les professeurs sont donc heureux de constater le succès et la croissance du programme Droit et société. Pour sa part, Eric approche de la fin de son mandat à titre de président de l’Association canadienne Droit et société, un poste qui a grandement facilité la poursuite des échanges et de la coopération interdisciplinaires entre les établissements et les individus, et ce, à travers le Canada.

Un bref d’habeas corpus de Montréal, provenant du projet financé par le CRSH, Familles, droit et justice au Québec, 1840-1920, mené par Eric Reiter et Peter Gossage de Concordia en collaboration avec Donald Fyson de Laval et Thierry Nootens de l’UQTR.

Au cours de la dernière année, les professeurs et les étudiants du Département d’histoire de Concordia peuvent se vanter de réalisations impressionnantes. Parmi les nouvelles publications, notons Kouchibouguac: Removal, Resistance, and Remembrance at a Canadian National Park de Ronald Rudin (University of Toronto Press), The Irish Civil War and Society: Politics, Class, and Conflict de Gavin Foster (membre conjoint de l’École des études canado-irlandaises / School of Canadian Irish Studies) (Palgrave Macmillan) et Une histoire du Québec : entre tradition et modernité de Peter Gossage (rédigé avec J.I. Little et traduit par Hélène Paré, Éditions Hurtubise). Chacun de ces livres a reçu d’excellents commentaires tout comme celui de la doctorante Julie Guyot, Les Insoumis de l'Empire : le refus de la domination coloniale au Bas-Canada et en Irlande (Septentrion).

Des résidents de Kouchibouguac, une photographie annonçant la parution du dernier livre de Ronald Rudin : Kouchibouguac: Removal, Resistance and Remembrance at a Canadian National Park. Source : Nouvelles, Département d’histoire de Concordia, « The single largest case of forced removal », http://tinyurl.com/zsrqlvc, consultée le 9 mai 2016.

Par ailleurs, des professeurs, des postdoctorants et des étudiants des cycles supérieurs ont participé à la publication d’au moins dix-sept chapitres, articles ou comptes rendus dans un contexte de révision par les pairs. Les étudiants des cycles supérieurs ont aussi tenu leur 21e colloque étudiant, History in the Making. Intitulé « Recording History: Memories, Monuments, and Manuscripts », le colloque incluait des présentations de douze conférenciers provenant de diverses régions et spécialités universitaires. Angela Failler, professeure en Études féministes et de genre à l’Université de Winnipeg, a prononcé la conférence principale, couronnant une fin de semaine particulièrement réussie et stimulante.

Le Département a aussi le plaisir d’annoncer que le projet de recherche « Difficult Heritage in National Museums », une étude comparative sur la Pologne et le Canada menée par la professeure Erica Lehrer, a obtenu une subvention de quatre ans du programme Savoir du CRSH. Non seulement Erica poursuit plusieurs projets financés par le laboratoire CEREV (Centre for Ethnographic Research and Exhibition in the Aftermath of Violence) et par d'autres sources, mais elle a aussi publié un certain nombre d’articles et de chapitres dans les domaines de la commémoration, du patrimoine, de l’espace muséal ainsi que de la mémoire nationale et individuelle.

Illustration de l’exposition d’un projet d’Erica Lehrer, « Repopulating Jewish Poland – In Wood », dans Polin : Studies in Polish Jewry 16 (2003): 334-355.

Au début du mois de juin, Peter Gossage, codirecteur des Grands Mystères, prendra la relève de Nora Jaffary à titre de directeur du Département et Barbara Lorenzkowski succèdera à Ted McCormick à titre de directrice des programmes de maîtrise et de doctorat. Nous remercions chaleureusement Nora et Ted pour leur dévouement, le travail accompli, leur vision et tous les services qu’ils ont rendus au Département.

Jason Butters

Le britanno-colombien Jason Butters ( buttersjasong@gmail.com) termine la rédaction de son mémoire de maîtrise sur les débuts de la légation canadienne au Japon. Jason a reçu une bourse Monbukagakusho (MEXT) qui lui permettra de poursuivre ses études au Japon dès octobre 2016.